Documents  TRAGEDIE | enregistrements trouvés : 17

     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

U V

- p. 5-88
Cote : THEATRE/PUBLIC 142

Ce numéro est consacré à la voix et au clivage parole et chant absent dans les formes théâtrales traditionnelles et originelles. Blandine Calais-Germain décrit précisement ce qui se passe d'un point de vue anatomique.

VOIX ; CHANT ; ANATOMIE ; GROTOWSKI (JERZY) ; ENSEIGNEMENT DU THEATRE ; TRAGEDIE ; NO ; ASIE

... Lire [+]

Tragédies clownesques Roy, Nina | Université Lyon 2 2013

DOCUMENT NON PUBLIE

U V

- 163 p.
Cote : M.GEN.69

Caractéristiques permettant de définir le clown.

ART CLOWNESQUE ; NOUVEAU CIRQUE ; CIRQUE TRADITIONNEL ; CIRQUE ET CINEMA ; CIRQUE ET THEATRE ; DRAMATURGIE ; TRAGEDIE

... Lire [+]

U V

- CCXXVIII-1705 p.
Cote : PIE Sha

Comédies : Les Joyeuses épouses de Windsor - Le Soir des Rois - Tout est bien qui finit bien - Comme il vous plaira - Mesure pour mesure.
Tragédies : Titus Andronicus - Troilus et Cressida - Othello - Coriolan - Timon d'Athènes - Périclès - Cymbeline - Roméo et Juliette - Jules César - La Tragique histoire d'Hamlet - Antoine et Cléopâtre - Le Roi Lear - La Tempête - La Tragédie de Macbeth - Le Conte d'hiver.
Comédies : Les Joyeuses épouses de Windsor - Le Soir des Rois - Tout est bien qui finit bien - Comme il vous plaira - Mesure pour mesure.
Tragédies : Titus Andronicus - Troilus et Cressida - Othello - Coriolan - Timon d'Athènes - Périclès - Cymbeline - Roméo et Juliette - Jules César - La Tragique histoire d'Hamlet - Antoine et Cléopâtre - Le Roi Lear - La Tempête - La Tragédie de Macbeth - Le Conte d'hiver.

PIECE DE THEATRE ; COMEDIE ; TRAGEDIE ; SHAKESPEARE (WILLIAM)

... Lire [+]

U V

- 434 p.
Cote : PIE Sop

Les sept tragédies de Sophocle arrivées jusqu'à nous sur la centaine qu'il a écrites.
Contient :
- Les Trachiniennes,
- Antigone,
- Ajax,
- Oedipe roi,
- Electre,
- Philoctète,
- Oedipe à Colone.

TRAGEDIE ; ANTIQUITE ; GRECE ; PIECE DE THEATRE ; ANALYSE LITTERAIRE ; MYTHOLOGIE

... Lire [+]

U V

- 55 p.
Cote : THE Ert

La tragédie grecque et sa représentation dans l'Antiquité , au XiX° siècle et au XX° siècle notamment avec le Théâtre du Soleil qui a mis en scène les Atrides d'Eschyle. D'autres mises en scène de 1947 à 1992 sont étudiées : de Maurice Jacquemont(Agamemnon d'Eschyle), Andréi Serban (Medea, Elektra, les Troyennes d'Euripide), Antoine Vitez (Electre de Sophocle), Bernard Sobel (Hécube d'Euripide), Deborah Warner (Electra de Sophocle).
La tragédie grecque et sa représentation dans l'Antiquité , au XiX° siècle et au XX° siècle notamment avec le Théâtre du Soleil qui a mis en scène les Atrides d'Eschyle. D'autres mises en scène de 1947 à 1992 sont étudiées : de Maurice Jacquemont(Agamemnon d'Eschyle), Andréi Serban (Medea, Elektra, les Troyennes d'Euripide), Antoine Vitez (Electre de Sophocle), Bernard Sobel (Hécube d'Euripide), Deborah Warner (Electra de Sophocle). ...

THEATRE ; THEATRE DU SOLEIL ; TRAGEDIE ; ANTIQUITE ; XX°SIECLE ; SCENOGRAPHIE ; KATHAKALI

... Lire [+]

U V

- 402 p.
Cote : PIE Sha

Hamlet : J'ai depuis peu, pourquoi je n'en sais rien, perdu toute ma gaieté, abandonné mes habituels exercices ; et de fait mon humeur est si désolée que cet admirable édifice, la terre, me semble un promontoire stérile, et ce dais de l'air, si merveilleux n'est-ce pas, cette voûte superbe du firmament, ce toit auguste décoré de flammes d'or, oui, tout cela n'est plus pour moi qu'un affreux amas de vapeurs pestilentielles.»
Acte II, scène 2).
Hamlet : J'ai depuis peu, pourquoi je n'en sais rien, perdu toute ma gaieté, abandonné mes habituels exercices ; et de fait mon humeur est si désolée que cet admirable édifice, la terre, me semble un promontoire stérile, et ce dais de l'air, si merveilleux n'est-ce pas, cette voûte superbe du firmament, ce toit auguste décoré de flammes d'or, oui, tout cela n'est plus pour moi qu'un affreux amas de vapeurs pestilentielles.»
Acte II, scène 2).

PIECE DE THEATRE ; TRAGEDIE ; LUTTE ; POUVOIR ; RELATION AUX AUTRES ; INTIME

... Lire [+]

U V

- 95 p.
Cote : THE Reg

Résumé : quelques mises en scène récentes (Klaus Michael Grüber, Yannis Kokkos, Jorge Lavelli, Jean-Marie Villégier...) ont permis de réinterroger la présence du vers classique : l'alexandrin, dans le théatre de notre temps. L'ouvrage analyse la conception du costume, en particulier à la Comédie-Française et les différentes mises en scène. Le disque compact propose différents extraits de pièces dits par Sarah Bernhardt, Marie Bell, Jean Vilar, un extrait de Bérenice de Jean Racine avec la mise en scène de Klaus Michael Gruber.
Résumé : quelques mises en scène récentes (Klaus Michael Grüber, Yannis Kokkos, Jorge Lavelli, Jean-Marie Villégier...) ont permis de réinterroger la présence du vers classique : l'alexandrin, dans le théatre de notre temps. L'ouvrage analyse la conception du costume, en particulier à la Comédie-Française et les différentes mises en scène. Le disque compact propose différents extraits de pièces dits par Sarah Bernhardt, Marie Bell, Jean Vilar, ...

THEATRE ; TRAGEDIE ; RACINE ; CORNEILLE (PIERRE) ; MISE EN SCENE DE THEATRE ; TRAVAIL DE L'ACTEUR ; COSTUME

... Lire [+]

U V

- 262 p.
Cote : THE Cou

Auteurs : Courprie Alain

TRAGEDIE ; DRAMATURGIE ; THEATRE

... Lire [+]

U V

- 128 p.
Cote : PIE Mul

Dans le premier texte, "Rivage à l'abandon, Matériau -Médée...", est un triptyque autour de la magicienne trompée, mythique infanticide. le combat sauvage qui oppose Jason et Médée, le Conquérant infidèle et l'Étrangère rejetée, l'homme et la femme.
Dans Germania 3, les spectres du Morthomme, Müller poursuit son dialogue avec les morts. il fait un travail de mémoire : Le théâtre se fait archéologue, fouille, déterre et met au jour les dangers venant d'un passé mal digéré. Les morts sont aussi englués dans la catastrophe de l'Histoire que les vivants. Dialogue de deux clowns pp. 49-57.
Dans le premier texte, "Rivage à l'abandon, Matériau -Médée...", est un triptyque autour de la magicienne trompée, mythique infanticide. le combat sauvage qui oppose Jason et Médée, le Conquérant infidèle et l'Étrangère rejetée, l'homme et la femme.
Dans Germania 3, les spectres du Morthomme, Müller poursuit son dialogue avec les morts. il fait un travail de mémoire : Le théâtre se fait archéologue, fouille, déterre et met au jour les dangers ...

PIECE DE THEATRE ; BERLIN ; HISTOIRE ; POESIE ; CIRQUE ET THEATRE ; ART CLOWNESQUE ; TRAGEDIE

... Lire [+]

U V

- 55 p.
Cote : PIE Tas

Le Hongrois István Tasnádi revisite le mythe de Phèdre de façon résolument contemporaine. À l'intérieur du cadre connu de la tragédie, sa versification fait exploser une langue dynamique, actuelle, souvent crue, à travers laquelle la violence sexuelle affleure. Des alexandrins argotiques hurlés par un choeur de ménagères dissèquent les secrets de l'âme humaine. [Extrait quatrième de couv.]
Le Hongrois István Tasnádi revisite le mythe de Phèdre de façon résolument contemporaine. À l'intérieur du cadre connu de la tragédie, sa versification fait exploser une langue dynamique, actuelle, souvent crue, à travers laquelle la violence sexuelle affleure. Des alexandrins argotiques hurlés par un choeur de ménagères dissèquent les secrets de l'âme humaine. [Extrait quatrième de couv.]

PIECE DE THEATRE ; TRAGEDIE ; ABSURDE ; POUVOIR

... Lire [+]

U V


Cote : PIE Lev

Le Soldat ventre-creux :
Variation sur le thème d'Amphytrion... sans Amphytrion. Levin revisite le personnage de Sosie pour poser la question de l'identité volée, bafouée, revendiquée. Dans un style tour à tour grotesque, tragique et finalement lyrique, il tisse une fable sur la guerre, sur l'identité confisquée et sur cette obstination qui résiste, envers et contre tout, à la raison du plus fort.

Funérailles d'hiver :
Conte cruel et fantastique où deux familles, voulant fuir une mauvaise nouvelle pour sauver un événement joyeux, se dévoilent dans leur égoïsme le plus féroce. Au fil de situations de plus en plus burlesques, Levin dépeint l'horreur d'une société prête à enjamber des cadavres pour un atteindre un but finalement dérisoire.

Sur les valises: déroule la vie de tout un quartier dont les habitants ne supportent plus la petitesse de leur existence.
Le Soldat ventre-creux :
Variation sur le thème d'Amphytrion... sans Amphytrion. Levin revisite le personnage de Sosie pour poser la question de l'identité volée, bafouée, revendiquée. Dans un style tour à tour grotesque, tragique et finalement lyrique, il tisse une fable sur la guerre, sur l'identité confisquée et sur cette obstination qui résiste, envers et contre tout, à la raison du plus fort.

Funérailles d'hiver :
Conte cruel et f...

PIECE DE THEATRE ; ISRAEL ; VINGTIEME ; TRAGEDIE ; BURLESQUE ; GUERRE

... Lire [+]

U V

- 187 p.
Cote : PIE Lev

Poursuivant leur exploration de l'oeuvre de Hanokh Levin, les éditions Théâtrales proposent trois nouvelles pièces en français du grand dramaturge israélien : l'une de ses toutes premières, et ses deux dernières écrites alors qu'il se savait malade. Dans ce volume, la mort côtoie le rire, l'héroïque dialogue avec le prosaïque, le trivial se mêle au sublime.
Vie et mort de H, pique-assiette et souffre-douleur, comédie loufoque en deux actes avec un mariage presque réussi et un suicide presque raté.
Requiem, inspiré de trois nouvelles de Tchekhov, narre l'histoire d'un fabricant de cercueils qui enterre sa femme, d'une jeune mère qui refuse de pleurer la mort de son enfant, et d'un cocher qui porte le deuil de son fils mais n'a d'autre confident que son cheval.
Les Pleurnicheurs, tragicomédie où deux agonisants et un vieillard sénile partagent un même lit dans un hôpital de Calcutta. Afin de les distraire et d'alléger leurs souffrances, l'équipe médicale joue pour eux un spectacle inspiré d'Agamemnon d'Eschyle.
Poursuivant leur exploration de l'oeuvre de Hanokh Levin, les éditions Théâtrales proposent trois nouvelles pièces en français du grand dramaturge israélien : l'une de ses toutes premières, et ses deux dernières écrites alors qu'il se savait malade. Dans ce volume, la mort côtoie le rire, l'héroïque dialogue avec le prosaïque, le trivial se mêle au sublime.
Vie et mort de H, pique-assiette et souffre-douleur, comédie loufoque en deux actes avec ...

PIECE DE THEATRE ; TRAGEDIE ; COMEDIE

... Lire [+]

U V

- 279 p.
Cote : THE Los

Cet ouvrage illustre la façon dont le théâtre contemporain utilise le rire et le comique pour représenter des évènements réels parfois dramatiques et fait rire à cause de la douleur ou malgré elle.
L'auteur met l'accent sur des pièces contemporaines européennes qui illustrent cette évolution.

THEATRE ; DRAMATURGIE ; COMIQUE THEATRAL ; DOULEUR ; TRAGEDIE

... Lire [+]

U V

- n° 70 - 32 p.
Cote : THE Mid

Livret sur la pièce La tragédie du vengeur, comprenant une introduction du metteur en scène, un extrait de la pièce et des analyses de cette tragédie reposant sur la vengeance.

THEATRE ; PIECE DE THEATRE ; PROCESSUS DE CREATION ; MORT ; TRAGEDIE

... Lire [+]

U V


Cote : DA PA 124

Est-ce le fameux "P'tit Bal" de Philippe Decouflé sur la chanson de Bourvil qui a inspiré cette collection ? L'idée, en tous cas, a tout pour plaire : avec la complicité d'un réalisateur, les chorégraphes choisis ont joué le jeu en mettant en danse avec talent un air puisé dans le répertoire de la chanson française, où le plus souvent, poésie rime avec drôlerie et tendresse.
Aucune de ces danses ne s'apparente à un clip censé illustrer la chanson, mais elles constituent toujours une proposition chorégraphique originale. Chansons de geste version contemporaine, elles permettent d'accéder en quelques minutes aux univers fort diversifiés des chorégraphes. Prenez une chanson, ses couplets et son refrain, le timbre de la voix de l'interprète, le sujet ou l'ambiance évoqués, et voyez quelles images, quelles couleurs, quelles figures et quels rythmes, la danse pourrait leur donner.

Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

Une femme fait briller des verres, tandis qu'au loin, un couple enlacé danse avec langueur. Etreintes, roulades au sol, et puis soudain, un lit suspendu les accueille. Nous sommes loin du tempo intérieur proposé par Edith Piaf, que l'on imagine facilement, robe noire et mains tendues, contant l'histoire d'amour au dénouement tragique de ce couple qui se donne la mort dans une chambre d'hôtel.

Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture
Est-ce le fameux "P'tit Bal" de Philippe Decouflé sur la chanson de Bourvil qui a inspiré cette collection ? L'idée, en tous cas, a tout pour plaire : avec la complicité d'un réalisateur, les chorégraphes choisis ont joué le jeu en mettant en danse avec talent un air puisé dans le répertoire de la chanson française, où le plus souvent, poésie rime avec drôlerie et tendresse.
Aucune de ces danses ne s'apparente à un clip censé illustrer la ...

REYNAUD (ANNE-MARIE) ; DANSE CONTEMPORAINE ; CHOREGRAPHIE ; EROTISME ; AMOUR ; CHANSON FRANCOPHONE ; CHANT ; PIAF (EDITH) ; TRAGEDIE ; MORT

... Lire [+]

U V


Cote : DA PA 124

Est-ce le fameux "P'tit Bal" de Philippe Decouflé sur la chanson de Bourvil qui a inspiré cette collection ? L'idée, en tous cas, a tout pour plaire : avec la complicité d'un réalisateur, les chorégraphes choisis ont joué le jeu en mettant en danse avec talent un air puisé dans le répertoire de la chanson française, où le plus souvent, poésie rime avec drôlerie et tendresse.
Aucune de ces danses ne s'apparente à un clip censé illustrer la chanson, mais elles constituent toujours une proposition chorégraphique originale. Chansons de geste version contemporaine, elles permettent d'accéder en quelques minutes aux univers fort diversifiés des chorégraphes. Prenez une chanson, ses couplets et son refrain, le timbre de la voix de l'interprète, le sujet ou l'ambiance évoqués, et voyez quelles images, quelles couleurs, quelles figures et quels rythmes, la danse pourrait leur donner.

Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

La chanson des Frères Jacques raconte les amours d'une fille dont l'homme meurt à la guerre. L'image est noir et blanc. Le couple roule dans un champ, ignorant du temps qui passe et des amours en sursis. Ludiques, leurs étreintes ont l'éclat du soleil qui adoucit un horizon trop sombre pour être vraiment vu.
On sait depuis leurs débuts l'attraction exercée par l'élément terre sur le couple Andreas Schmid et Nathalie Pernette. Friable, boueuse, elle accueille leurs chutes et recouvre les corps. Quand, plus tard, l'homme allongé a l'air de dormir, on doute de ce filet rouge sang qui s'écoule de sa bouche. On est comme Barbara, dans un temps bousculé. On songe au dormeur du Val. Et l'on comprend la terre, présente du premier au dernier plan, non comme un paysage, mais bien comme un refuge.

Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture
Est-ce le fameux "P'tit Bal" de Philippe Decouflé sur la chanson de Bourvil qui a inspiré cette collection ? L'idée, en tous cas, a tout pour plaire : avec la complicité d'un réalisateur, les chorégraphes choisis ont joué le jeu en mettant en danse avec talent un air puisé dans le répertoire de la chanson française, où le plus souvent, poésie rime avec drôlerie et tendresse.
Aucune de ces danses ne s'apparente à un clip censé illustrer la ...

PERNETTE (NATHALIE) ; SCHMID (ANDREAS) ; DANSE CONTEMPORAINE ; AMOUR ; CHANSON FRANCOPHONE ; CHANT ; FRERES JACQUES (LES) ; TRAGEDIE ; MORT ; TERRE ; SPECTACLE IN SITU

... Lire [+]

Médée Euripide ; Lassalle, Jacques ; Kent, Don | Arte Vidéo 2000

VIDEOS ARTS FRERES

U V


Cote : TH E LAS-J

Médée se venge, trahie par son amant, pour lequel elle abandonna les siens... Une interprétation proche du drame psychologique, une traduction moderne parfois déstabilisante...
Réfugiée à Corinthe avec Jason, pour lequel elle a trahi les siens et à qui elle a donné deux fils, Médée est désormais bannie de la terre grecque.
Son époux a accepté l'offre du roi Créon et a épousé sa fille.
Dans une rage folle, Médée ne mange plus, ne parle ni à ses enfants ni à ses serviteurs.
Craignant sa colère, Créon la condamne à l'exil, mais consent à lui laisser un jour de répit pour trouver une terre d'asile.
Médée décide de mettre à profit ce délai pour se venger. Elle décide d'assassiner Jason, sa nouvelle femme et le roi Créon, pour ensuite égorger ses enfants.

Source : ADAV
Médée se venge, trahie par son amant, pour lequel elle abandonna les siens... Une interprétation proche du drame psychologique, une traduction moderne parfois déstabilisante...
Réfugiée à Corinthe avec Jason, pour lequel elle a trahi les siens et à qui elle a donné deux fils, Médée est désormais bannie de la terre grecque.
Son époux a accepté l'offre du roi Créon et a épousé sa fille.
Dans une rage folle, Médée ne mange plus, ne parle ni à ses ...

THEATRE ; DRAMATURGIE ; TRAGEDIE

... Lire [+]

Dossiers

 
Z