Entre contorsion et écriture scénique : la prouesse comme technique évocatrice de sens

Leclerc, Andreane (auteur principal)

Université du Québec à Montréal

2013

120 p.

M.GEN.74

CONTORSION ; DRAMATURGIE ; ENSEIGNEMENT DU CIRQUE ; PERFORMANCE ; ANIMALITE ; CIRQUE ; NOUVEAU CIRQUE ; CIRQUE ET THEATRE ; CORPS ; SCENOGRAPHIE

Mise en contexte historique et esthétique de la prouesse circassienne spectaculaire. le corps de contorsion : discipline circassienne telle qu'elle est enseignée et apprise dans les écoles de cirque, c'est-à-dire selon une technique corporelle précise et transmissible. réflexion sur la discipline sert de tremplin pour notre recherche, dont l'objectif est de déconstruire le système qui constitue la contorsion, afin de s'éloigner de l'écran spectaculaire associé à la prouesse. Cette déconstruction de la prouesse de contorsion nous a permis d'élaborer un nouveau langage physique, davantage autonome sur le plan de l'évocation artistique, et apte à ouvrir un espace sensible pour les spectateurs. écrire le corps de contorsion, de façon à ce que ce dernier stimule un imaginaire et génère des interprétations possibles, à partir de la forme présentée. La contorsion permet ici de créer une dramaturgie du corps fondée sur le devenir-animal du corps, et de rapprocher, par la contorsion, l'acrobate du spectateur, plutôt que de garder un rapport spectaculaire. [extrait]

URL : https://archipel.uqam.ca/5509/

Lieu d'édition : Canada

Langue : Français

Annexes : Bibliogr., p. 114-120

Catégorie : Mémoire

Mention de document : Mémoire

Champ disciplinaire : Arts, Théâtre

Dossiers

 
Z